L'anxiété chez l'enfant

 
 
 

L’anxiété chez les enfants est un phénomène beaucoup plus présent qu’on ne le croit. Pourtant, elle n’est pas toujours facile à identifier pour les parents et elle peut parfois se manifester par certains troubles de comportement.

En fait, qu’est-ce que c’est l’anxiété ?

L’anxiété est une réaction émotionnelle qui survient lorsqu’on appréhende une situation ou un évènement qu’on juge dangereux ou désagréable. Elle se manifeste dans nos pensées, nos sensations physiques et par nos comportements.

Fréquente chez les tout-petits, elle peut prendre différentes formes selon leur âge et leur étape de développement. Par exemple, nombreux sont les enfants qui ont peur du loup ou du noir. Ces peurs disparaissent généralement au fur et à mesure que l’enfant grandit.

L’anxiété n’est pas toujours négative et peut même améliorer les performances dans certaines situations. Pensons, par exemple à un sportif utilisant son anxiété comme carburant lors d’une compétition.

Quand l’anxiété peut-elle devenir problématique ?

Habituellement, lorsqu’une situation stressante cesse, les symptômes désagréables diminuent puis disparaissent. Cependant, l’anxiété peut poser problème lorsqu’elle persiste dans le temps ou lorsqu’elle est si intense qu’elle empêche l’enfant d’avoir une vie normale et agréable.

Vous pourriez voir apparaître chez un enfant anxieux des comportements d’opposition, de tristesse, d’isolement, de peur et des malaises physiques.
Si vous croyez que votre enfant souffre d’anxiété, il est important d’en parler, en premier lieu à son médecin. De plus, puisque c’est une problématique complexe, seuls certains professionnels comme les psychologues et les neuropsychologues sont formés pour poser un diagnostic d’anxiété.

Quelques types d’anxiété pouvant être présents chez l’enfant

 

L’anxiété sociale

L’anxiété sociale peut survenir lorsque l’enfant ressent un profond inconfort lorsqu’il est en situation sociale ou lorsqu’il en appréhende. Il peut aussi avoir une peur excessive d’être jugé négativement de la part des autres.

Trouble de stress post-traumatique

Ce type d’anxiété survient après qu’une situation dangereuse ou traumatisante soit arrivée à l’enfant. Longtemps après les évènements, il peut avoir des difficultés de concentration, faire des cauchemars, présenter des comportements de colère, de détresse et de peur.

Phobie simple

Une phobie est le fait d’avoir peur d’une chose ou d’une situation qui n’est pas réellement dangereuse. Fréquente chez les petits, la peur perdure dans le temps, même s’il vieillit. Elle le pousse parfois à avoir des comportements d’évitement et d’opposition afin de ne pas entrer en contact avec la source de sa peur.

L’anxiété de performance

Lorsqu’un enfant fait de l’anxiété de performance, il a peur de façon exagérée à propos d’un obstacle ou d’une tâche qu’il a l’impression de ne pas être en mesure de surmonter. Il peut alors s’opposer, bâcler ou se décourager face à ce qu’il doit réaliser.

L’anxiété sociale

L’anxiété sociale peut survenir lorsque l’enfant ressent un profond inconfort lorsqu’il est en situation sociale ou lorsqu’il en appréhende. Il peut aussi avoir une peur excessive d’être jugé négativement de la part des autres.

Trouble de stress post-traumatique

Ce type d’anxiété survient après qu’une situation dangereuse ou traumatisante soit arrivée à l’enfant. Longtemps après les évènements, il peut avoir des difficultés de concentration, faire des cauchemars, présenter des comportements de colère, de détresse et de peur.

Phobie simple

Une phobie est le fait d’avoir peur d’une chose ou d’une situation qui n’est pas réellement dangereuse. Fréquente chez les petits, la peur perdure dans le temps, même s’il vieillît. Elle le pousse parfois à avoir des comportements d’évitement et d’opposition afin de ne pas entrer en contact avec la source de sa peur.

L’anxiété de performance

Lorsqu’un enfant fait de l’anxiété de performance, il a peur de façon exagérée à propos d’un obstacle ou d’une tâche qu’il a l’impression de ne pas être en mesure de surmonter. Il peut alors s’opposer, bâcler ou se décourager face à ce qu’il doit réaliser.

L’anxiété généralisée

L’enfant anxieux de façon généralisée l’est pour presque tout, et ce presque en tout temps. Essayant parfois de contrôler son environnement pour se rassurer, il ressent les impacts de cette angoisse dans toutes les sphères de sa vie. Dans ce cas, l’anxiété persiste même si l’entourage apporte beaucoup de réconfort à l’enfant.

 

Vous êtes inquiets? N'hésitez pas à en parler en premier lieu avec votre médecin de famille qui pourra vous diriger vers le bon professionnel. 

Vous aimeriez outiller votre enfant qui vit parfois de l'anxiété? Contactez-nous et ce sera un plaisir de vous lui fournir des moyens et des stratégies pour mieux la gérer.

info@lescalieres.com 

514-702-7552