Guillaume, un conférencier inspirant

 

Il y a quelques mois, j’ai été contactée par un jeune homme, Guillaume, qui désirait me parler des conférences qu’il donne. Loin d’être banales, ces conférences parlent de son quotidien et de son vécu comme Asperger. Dans mon travail, je côtoie beaucoup d’enfants qui vivent avec des défis semblables. Je trouvais très intéressant d’en savoir plus sur lui et sur ce qu’il désirait partager avec les gens. Nous nous sommes alors rencontrés et j’ai alors fait la connaissance d’un homme souriant, passionné et persévérant. Puisque son histoire pourrait être inspirante pour de nombreuses familles vivant la même réalité, je lui ai proposé de nous parler de quelques points de sa vie qu’il n’aborde pas en conférences afin de nous partager certains aspects de sa réalité.

Guillaume s’est montré immédiatement volontaire et je lui ai laissé le choix des sujets qu’il voulait aborder. Je vous présente donc aujourd’hui Guillaume Bertrand, un adulte déterminé et persévérant.

-Guillaume, tu as contacté beaucoup de personnes pour ton projet de conférence et tu sembles très sociable. Ça doit arriver que les gens soient accueillants et ouverts, mais ça n’a pas dû toujours être le cas. Comment réagis-tu lorsqu’un premier contact avec une personne se passe de façon froide?

Je ressens de la méfiance, mais je laisse tout de même une chance au coureur.

-Tu m’as dit que tu avais certaines peurs lorsque tu étais enfant. Est-ce qu’il y en a qui persistent encore aujourd’hui?

J’ai encore peur des gros bruits comme des pétards, des boîtes à jus ou des ballons qui éclatent. J’ai aussi peur d’avoir un accident sur la route. Je n’aime pas non plus qu’un étranger cogne à ma porte et soit insistant.

-Tu sembles être très sociable. Préfères-tu t’entourer d’un gros réseau social ou d’un plus petit?

Je préfère avoir un grand réseau social. Il est important pour moi d’avoir plusieurs personnes vers qui me tourner.

-Quel type d’évènement aimes-tu fréquenter?

J’aime les fêtes ou évènements où tout le monde a sa place et crée des liens intéressants.

-En amitié, si tu vis des difficultés ou des conflits avec un ami comment réagis-tu? Par exemple, s’il te fait des reproches que fais-tu?

Si j’ai le choix entre me corriger ou m’éloigner de mon ami, je priorise travailler sur moi plutôt que de briser une amitié.

-Et au niveau des relations amoureuses, recherches-tu l’amour d’une personne Asperger ou d’une neurotypique?

Je préférerais être avec quelqu’un de neurotypique, car je pourrais bénéficier de son aide pour avancer dans la société. Cependant, la relation doit toujours se faire dans le respect.

-Est-ce qu’il y a des choses qui restent un défi? Par exemple, est-ce que certaines choses te prennent des heures voire des semaines à préparer?

Cela peut me prendre beaucoup de temps à me préparer pour une sortie excitante, un voyage, une conférence ou un souper de famille. Cela est plus long, car je souhaite agir convenablement dans tous les cas.

- Pour terminer, j’aimerais que tu nous parles de tes conférences. Quels sujets y abordes-tu?

Je partage mes réflexions sur des sujets qui me passionnent comme le bowling, le tennis et le doublage québécois. Je parle aussi de sécurité routière, de savoir-vivre, d’Asperger, de motivation et beaucoup plus!

Merci beaucoup Guillaume, pour ton temps et ton ouverture! Guillaume est à la recherche d’endroits pour donner ses conférences. N’hésitez pas à le contacter si vous connaissez des milieux qui seraient intéressés à le recevoir!

Voici son adresse courriel: bergui@msn.com